lundi 14 septembre 2009

Bonne rentrée...

Nous l'avons souvent écrit, M. Noyer n’a jamais mis les jeunes au centre de ses préoccupations. Aujourd’hui, au moment où de grands travaux viennent modifier notre commune, nous en avons de nouveaux exemples concrets :
Les effectifs scolaires augmentent, mais les locaux pour accueillir les enfants tardent à arriver. Dans le centre, en attendant l’extension de l’école Pasteur, des enfants sont envoyés dans d’autres secteurs, parfois même en séparant les familles. L’école maternelle des Mortefontaines voit ses effectifs exploser, les dortoirs sont saturés et le restaurant scolaire, malgré l’extension en cours, sera encore trop petit pour recevoir tout le monde.

Dans le quartier de la Galathée/3 communes, les nouvelles constructions issues de l’opération de rénovation urbaine sortent de terre. De nouvelles familles vont arriver d’ici quelques mois. Où leurs enfants iront-ils à l’école ? Il est prévu quelques nouvelles classes à l’école de la Galathée, mais pour quand ? Seront-elles en nombre suffisant ?

Récemment, nous avons soutenu la proposition d’une nouvelle organisation du collège à Deuil-la-Barre. M. Noyer qui pourtant n’est pas décideur en la matière, a affiché le refus systématique du principe de l’innovation dans notre ville. D’après lui, les idées nouvelles ne peuvent pas être bonnes pour Deuil-la-Barre. On comprend mieux sa gestion sans risque donc sans projet.

Par ailleurs, connaissez-vous le local Jesse Owens qui vient d’être rénové ? C’est le seul local des jeunes deuillois, inconnu de la plupart d'entre eux, qui se situe au fond du parc de la Galathée. Il est loin du centre de Deuil, mais il est aussi loin du centre du quartier de la Galathée. Pourtant sa rénovation indique qu’aux yeux de la majorité, il est bien placé ! Nous aurions, au contraire, profité du projet de rénovation urbaine pour l'installer au centre du quartier. Au delà du symbole, il aurait eu sûrement plus de succès. Nous aurions également prévu un local pour les jeunes dans le centre de Deuil la Barre. Pour finir, certains jeunes n’ont pas eu la chance de partir en vacances cet été et sont restés désœuvrés. Qu’a-t-il été prévu pour les occuper ? A Deuil-la-Barre, il reste encore du travail à faire pour les jeunes ! Il faut de nouvelles idées et surtout, anticiper !
Nous vous souhaitons tout de même une bonne rentrée.

Daniel Boulain
Président du Groupe « Deuil-la-Barre, L’avenir au cœur »

Article publié dans le magazine paru ou à paraitre le 15 septembre 2009

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire