mardi 13 mai 2008

Un vent nouveau souffle sur le Val d'Oise

Mercredi 7 mai, l'Union Des Elus Socialistes et Républicains étaient réunis dans la salle de l'Eden à Montmorency. Le nouveau président du Conseil Général du Val d'Oise, Didier Arnal, a expliqué que l'équipe précédente travaillait peu avec les élus locaux. Les conseillers généraux de droite s'appuyaient sur des fonctionnaires compétents. Cependant, cette méthode de travail flirtait avec une forme de clientélisme dont étaient exclu les mairies de gauche...
Le Président du Conseil a prôné une coopération avec les élus communistes et avec les Verts. Sans augmenter les impôts, les conseillers de gauche comptent agir sur le pouvoir d'achat des familles en faisant baisser le prix de la cantine scolaire pour les populations les moins dotées. Il est question de donner un coup de fouet à la politique culturelle, à l'intercommunalité et de s'intéresser à la jeunesse qui semble avoir boudé l'isoloir lors des dernières élections. M. le ministre Alain Richard, maire de Saint Ouen l'Aumone a insisté sur le manque de pistes cyclables dans un département qui le mérite bien. Jean-Pierre Blazy, le maire de Gonesse, n'a pas hésiter à évoquer « l'ardoise » laissée par la droite. Par exemple, il manque encore des financements pour mener une politique de prévention spécialisée. Il est vrai que pour la droite, la sécurité des citoyens ne passe pas la prévention... L'ancien député affirme que le Conseil Général n'est pas seulement un organe de distribution de subvention mais d'avantage un outils pour une administration juste et efficace du territoire. Il a fait remarquer que l'Est de notre département avait été délaissé par la droite.
Enfin, les responsables socialistes ont proposé d'aider activement les élus minoritaires de gauche. A ce titre, Deuil la Barre était bien représentée. Les têtes de liste aux deux dernières élections municipales étaient présents. Jean-Paul Connan (2001), Daniel Boulain (2008) et Fabrice Rizzoli n'ont pas manquer de prendre contact avec les élus des autres communes afin de mettre sur pied une collaboration pleine d'avenir. Il s'agit ni plus ni moins que d'acquérir des compétences pour 2014.

Fabrice Rizzoli
Militant socialiste

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire