lundi 16 juin 2008

Une BD pour comprendre le phénomène mafieux

Branccaccio est une bande dessinée publiée en français par les éditions Casterman

Brancaccio est surtout le nom d’un quartier populaire de Palerme. Nino, un gosse plein d’espoirs, qui veut s’en sortir, partir, apprendre un travail et vivre honnêtement. Mais il sera dit que personne ne sort indemne de Brancaccio. Car ici, c’est la mafia qui commande. Les mafieux distribuent l’eau et dictent les mots à prononcer. Pour tout un chacun, il ne reste qu’à obéir… Sur les traces de Nino, Brancaccio relate trois épisodes de la vie de tous les jours dans ce quartier palermitain. Trois épisodes hantés par la mafia du quotidien.

Cette BD illustre le "sous-développement organisé" qui règne en Italie. Avec la complicité des mafieux, les politiciens laissent volontairement ces quartiers à l'abandon. Les habitants leur demandent alors des faveurs pour obtenir l'accès à l'électricité ou un emploi. En échange, les citoyens votent pour le candidat désigné par la mafia et ils respectent la loi du silence.
J'invite toutes les bibliothèques de Deuil la Barre à acheter ce livre, véritable plaidoyer pour la légalité, l'Etat de droit et le bien public. L'auteur de cet article propose d'utiliser cet outil pédagogique dans les classes d'éducation civique de Deuil la Barre.

Fabrice Rizzoli
Militant socialiste

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire