mardi 21 octobre 2008

Non aux expulsions! Oui à la concertation!

C’est au cours de cette matinée fraîche mais ensoleillée, et au rythme de ces slogans qu’une centaine de personnes, habitants des Trois Communnes Galathée ont manifesté leur mécontentement contre le projet de rénovation urbaine (ORU). Vous pouvez retrouver l'article du Val d'Oise news en cliquant ici.
On y a vu s’exprimer non seulement des propriétaires faisant l’objet d’expulsion, mais également des habitants, simples locataires, demandant qu’une vraie concertation soit organisée et non un monologue comme il s’agit actuellement. Il faut rappeler qu’à l’origine, ce projet annonçait un habitat moins dense et destiné à favoriser la restructuration des patrimoines de la ville (les deux tours sont l’œuvre du célèbre architecte R. Camelot). Mais en fait, la municipalité profite de ce projet de dé-densification pour démolir également des pavillons de particuliers. Mais qu’en sera-t-il de ce projet avec la remise en cause par l’Etat de toutes les aides ? Nous allons subir une diminution drastique des crédits disponibles pour les collectivités faisant suite aux choix inappropriés du gouvernement (que cette majorité municipale soutient) conduisant d’ores et déjà à un recul régulier des dotations de fonctionnement. La municipalité, qui, semble-t-il, a un mal fou pour boucler son budget, reste silencieuse sur le sujet. A l’arrivée de la manifestation à l’hôtel de ville, le Maire, qui se dit à l’écoute de ses administrés, a brillé, mais seulement par son absence. Cet édile avait délégué ses pouvoirs à deux de ses adjoints (M. JOUBERT et Mme SCOLAN). Après le refus de ces derniers d’un échange sur place et devant tous, une délégation de 4 personnes de l’APECD (Association……..) a été reçue. Résultats de cette entrevue ? Des propos tels que : « c’est faux, vous calomniez, ce n’est pas vrai nous communiquons » etc.. tout en y mêlant une méthode perfide : celle de diviser pour mieux régner, traiter au cas par cas. Voilà la réponse apportée aux justes inquiétudes des habitants concernés. Prétendre à une concertation n’est pas multiplier les réunions de travail entre initiés, mais informer réellement et prendre en compte les aspirations des habitants. J’ai vu, j’ai entendu ces gens expliquer leur détresse. Certainement qu’il y a pire situation dans ce monde actuel en folie. Mais ce sont nos concitoyens, des Deuillois. Nous sommes donc TOUS concernés. Appelons à plus de concertation. Continuons le combat car il est juste. La majorité municipale ne semble pas avoir évalué l’impact de cette densification de la population et les équipements nécessaires non seulement dans ce quartier, mais également sur l’ensemble de la commune. Nous demandons de la clarté dans tout ce dossier. Est-ce trop demandé ? Il semble que oui ! C’est l’intérêt de la commune, c’est l’intérêt des Deuillois, c’est l’intérêt général qui doit primer et non la spéculation immobilière.

Patrick Gill
Conseiller municipal

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire