lundi 1 décembre 2008

La maison de la réussite éducative à Deuil la barre : merci à l'opposition?

Samedi 15 novembre, les conseillers municipaux étaient invités à l’inauguration de la maison de la réussite éducative. Parmi l’équipe de l’Avenir au Cœur, 3 conseillers municipaux étaient présents : Mireille Le Méro, Bernard Roze et moi-même (Marie Pénicaud membre de la commission municipale de la politique de la ville).

La maison de la réussite éducative est une structure située dans le quartier des Mortefontaines (84 rue de la barre, en photo) qui regroupe quelques bureaux et surtout un lieu d’accueil pour les parents, les enfants et les adolescents, seuls ou accompagnés. Le lieu fonctionne déjà depuis plus de 6 mois, mais l’équipe vient seulement de se compléter. Nous les avons rencontrés : ils sont jeunes et motivés, ils sont psychologues, assistante sociale, éducateur spécialisé ou assistante. Nous avons également rencontré les partenaires que sont la direction du collège, l’infirmière du collège, des représentants de l’école élémentaire, des professionnels de la petite enfance, la FCPE (association de parent d’élève). Tous sont intéressés pour mettre en place un travail commun.

L’objectif de la structure est d’accueillir les enfants, les parents ou les familles en difficulté : une écoute simple, une prise en charge sur place ou une orientation. Il s’agit également de mettre en place des groupes de parole ou des animations de groupe autour d’un thème permettant d’aborder la parentalité. Bref, il s’agit d’une aide ou d’un soutien aux parents et aux enfants dont l’objectif de prévenir les plus grosses difficultés.

Parmi tous les projets évoqués, j’ai retenu, en particulier, l’idée d’une coopération avec le collège tout proche, afin de prendre en charge des collégiens en difficultés et un accompagnement des exclusions. Ce projet n’est pas encore en place et j’espère qu’il verra bientôt le jour.

La mise en place de la maison de la réussite éducative intéresse particulièrement l’équipe de gauche. Ce projet touche à la prévention, prend en compte le mal de vivre et donne une vision positive des individus. Accorder de l'importance à la prévention et à l'éducation est un discours tout à fait nouveau à Deuil La Barre. Sans doute nos idées de gauche y sont elles pour quelque chose…

Les locaux de la maison de la réussite éducative et ses projets sont largement subventionnés par l'Etat et le Conseil général. Tant mieux pour les finances de la commune. Mais c’est à double tranchant, car les subventions, en particulier celles venant de l’Etat, sont à tout moment susceptibles d’être interrompues. Risquant ainsi de bloquer les projets en cours, voir les emplois.

En tant que conseillère municipale, j’ai plusieurs vœux à formuler pour cette structure :

  • Que la coopération entre les institutions soit réellement mise en place,
  • Que les projets s’orientent résolument vers la prévention et aillent au devant des réels besoins,
  • Que les outils culturels utilisés mènent à une culture de qualité,
  • Que la structure et ses financements soient pérennes.
L’opposition sera vigilante sur la qualité des réalisations et sur la pérennité des financements.

Marie Pénicaud
Conseillère municipale

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire