mercredi 2 avril 2008

Opposition vigilante


Merci aux 2522 Deuillois qui nous ont apporté leur confiance et leur soutien. Si nous n’avons pas réussi à convaincre une majorité de Deuillois de la nécessité d’opérer un changement de politique sur notre commune, nous formons grâce à vous un groupe de 6 élus, déterminés à défendre vos idées et à encourager une politique centrée sur le « vivre ensemble », base de notre projet.
La majorité n’a pu se maintenir que de justesse (52%). C’est pourquoi, pour la première fois depuis des dizaines d’années, l’opposition à Deuil-la-Barre est une opposition forte. C’est bien entendu en restant à l’écoute de tous les deuillois par des rencontres dans les différents lieux de la ville que nous défendrons au mieux vos intérêts.
Parmi les projets de la Municipalité actuelle, trois réclament aujourd’hui une attention particulière : l’opération de rénovation urbaine (ORU) engagée sur le quartier de la Galathée et sur celui des 3 communes ; le projet de l’avenue du Parisis sur le quartier de la Côte ; le second collège sur le quartier du Moutiers. Chacun de ces 3 projets aura une incidence sur la vie de tous à Deuil-la-Barre car ils dépassent l’horizon du quartier.
Pourquoi ?
L’ORU va entraîner l’arrivée de nouveaux habitants à Deuil-la-Barre. Signe de développement de notre commune, ce projet s’accompagnera toutefois des contraintes liées à ces flux de population : les écoles (dont les maternelles ont parfois des dortoirs insuffisants), la crèche collective (dont le nombre de berceaux a été sous-estimé) auront-elles la capacité d’accueillir tous les enfants ? Et cela, sans compter les problèmes croissants de stationnement en centre ville (car ces nouveaux ménages viendront au marché, à la Poste, …). I
l faudra également veiller à la pertinence des accès à l’Avenue du Parisis car ces derniers pourraient entrainer un trafic important en ville et donc des nuisances environnementales supplémentaires.
Enfin, l’ouverture d’un second collège va conduire les familles à faire le choix du collège pour leurs enfants (ce qui n’existe pas actuellement). Quels seront les critères de choix pour ces deux collèges très proches géographiquement ? Dans un an (si le calendrier est respecté), les dés seront jetés…. Nous serons particulièrement vigilants à ce que vos idées soient entendues. Nous serons avec vous et vous encourageons à nous faire partager vos préoccupations.


Daniel Boulain
Président du Groupe « Deuil-la-Barre, L’avenir au cœur »

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire