jeudi 17 avril 2008

2. "BIP BIP" : le débat

... Le débat a été intense. Le maire de Montmorency a défendu une vision responsable et a prôné la transparence. Manifestement, cela change de la municipalité précédente. D'anciens "combattants" contre ce projet ont raconté leur épuisement. Les "Amis de la Terre" se sont montrés plus virulents en estimant que cette association ne prenait assez position contre ce projet de l'Avenue du Parisis. Enfin, les membres de la liste l'Avenir au Coeur ont montré toute leur détermination à défendre les habitants de Deuil la Barre. Bernard Roze, des Verts, a simplement démontré que ce projet ne tenait pas la "route"... face à la problématique du réchauffement climatique. Fabrice Rizzoli a fustigé le maire de Deuil la Barre, très favorable à ce projet. M. Rizzoli a défendu une position responsable et pragmatique qui consiste à préparer les aménagements nécessaires pour maitriser les conséquences de ce projet pour les citoyens de Deuil la Barre.
Mais combien de voitures emprunteront la rue des Granges pour rejoindre la desserte aux entrepôts Mary? Et comment influer sur un projet alors que "la concertation n'existe pas" en France?
A cette dernière remarque de Fabrice Rizzoli, le rapporteur de l'association à acquiescé. En France, on informe parfois, on ne concerte pas ; surtout à Deuil la Barre.
Il faut donc se battre et rejoindre une association ou un parti politique...

Pour contacter le GAM-MCY : contact@gam-mcy.org

Fabrice Rizzoli
Militant socialiste

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire