mercredi 9 avril 2008

Emeutes urbaines à Enghien les Bains

Mardi 8 avril 2008, les étudiants du lycée Gustave Monod ont décidé de manifester contre les suppressions de postes d'enseignants. Dans la matinée, les jeunes manifestants se sont dirigés vers le centre d'Enghien les Bains. Des élèves d'autres établissements les ont rejoints à la gare. Il y avait aussi des "casseurs". Des voitures ont été endommagées.
Puis, la situation a un peu plus dégénéré. Des individus ont bloqué l'entrée du lycée avec une voiture avant de l'incendier. La police a chargé et a ramené l'ordre ; (images).
Deux remarques :
- La police municipale d'Enghien est bien dotée. Avec leur armature faite de casques, de boucliers et de protections, les agents municipaux ressemblaient à des CRS, des policiers anti-émeutes.
- Il régnait un climat étrange dans la plus petite ville de France. La plupart des magasins étaient fermés. Tant de rideaux baissés dans une ville aussi commerçante nous amène à penser que des territoires aussi disparates auront de plus en plus de mal à cohabiter. Un jour peut-être les mairies les plus riches accepterons d'avoir une politique de mixité sociale. En attendant, il reste à espérer que les employés du plus connu des fast-food n'ont pas perdu une journée de salaire... car il s'agirait pour leur part d'être frappés par une double peine...

Fabrice Rizzoli
Militant socialiste

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire